"GREEN WEDDING" -  Étape 2- 6 ALTERNATIVES AUX FAIRE-PART POUR DES INVITATIONS ÉCO-RESPONSABLES.

10 décembre 2018

L’une des dépenses du mariage qui impacte notre planète est celle des faire-part.

 

Il en existe de toutes sortes dont le format, la forme, les couleurs donnent le ton du mariage qu’il annonce. Il n’est pas à négliger mais si l’on souhaite être vigilent quant à notre impact écologique il faut alors faire quelques concessions et/ ou trouver des alternatives au traditionnel carton d’invitation.

Solution n°1 : Privilégier l’essentiel.

 

La tendance est au Save the Date que l’on envoi plusieurs mois avant l’invitation officielle, de sorte que les invités notent par deux fois la date du mariage dans leurs agendas et soient ainsi en mesure de répondre dans les délais impartis s’ils seront, oui ou non, présents le jour J.

 

Si cela rassure les futur.es marié.es, on aura beau faire il y en aura toujours dans le lot pour répondre au lendemain de la deadline (Ggrr !)…

 

Alors quitte à continuer à se tourmenter, autant que ce soit sans trop dépenser et en soulageant notre planète.

Idem pour les faire-part de remerciements après le mariage. Les marié.es se sentent généralement redevables auprès de chacun des invités de leur renvoyer une carte pour leur rappeler combien leur présence fut appréciée. Nous verrons plus loin qu’il existe d’autres façon de dire merci à ses proches que le traditionnel énième carton dont le point de chute sera pour beaucoup la bannette à bazar du couloir de l’entrée, puis la valise souvenir sous le lit, et enfin la poubelle (verte bien sûr) .

Solution n°2 : Être connecté.es.

 

Certes le web n’est pas tout vert, mais dans le cas d’un mariage à plus de 100 invités cela permet de limiter de façon notoire la production de papier (invitations, enveloppes, timbres) et l’émission de CO2 durant le parcours des faire-part aux quatre coins de la France, voire de la planète pour certains mariages.

 

Différents outils permettent aujourd’hui de communiquer autour d’événement aussi bien publics que privés, à commencer par les réseaux sociaux. Pourquoi ne pas créer un groupe Facebook ?

Ou bien pour celles et ceux qui seraient moins connecté.es, il existe de nombreux sites qui proposent gratuitement de créer un blog privé, accessible avec un mot de pass.
 

Ces deux outils permettent d’inviter ses proches à prendre connaissance des informations concernant la journée du mariage (horaires et lieux de rendez-vous) et permettent également d’y ajouter certaines informations qu’il n’est pas possible de faire apparaître sur des faire-part tels que la liste de mariage, les hébergements alentours, les possibilités de transports etc.

Ils permettent également un suivi post-mariage. Les marié.es peuvent y rédiger leurs remerciements, y partager des photos du jour J voire même du voyage de noce !

Solution n°3 : Le porte à porte.

 

Pourquoi ne pas profiter d’un repas de famille pour faire la distribution des cartes d’invitations ? Et de l’anniversaire de Justine pour les donner au groupe de potes ? Ou encore, passer saluer le copain Julien qui habite en bas de la rue pour boire un café (ou une bière) et lui glisser l’invitation du mariage ?!

La plupart des invités n’habitent pas à l’autre bout du monde, il est alors possible d’aller à leur rencontre pour leur donner de main à main l’invitation au mariage. L’occasion de faire des économies, de limiter l’impact écologique, de regarder ensemble si tante Brigitte est bien disponible à la date du mariage et pourquoi pas de trinquer ensemble à cet événement !

 

 

Solution n°4 : Rester simple.

 

On les voit partout ! Ces faire-part dans tous leurs états avec nœuds, triples feuillets, RSVP accompagnées de leurs enveloppes timbrées… Autrement dit, ce n’est plus un carton d’invitation mais un classeur !

 

Soyons modestes et revenons à la simplicité. L’élégance, le chic, le champêtre, le bohème n’ont pas besoin d’autant de papier pour épater la galerie.

©Daphné Moreau

Solution n°5 : Toujours plus connecté.es.

 

Plutôt que d’inscrire une adresse postale de réponse en bas du faire-part, pourquoi ne pas y faire figurer un numéro de téléphone et/ ou une adresse mail ? Un sms est plus vite arrivé qu’un courrier et disperse moins de CO2 dans l’air qu’un courrier postal.

©Martine L image

Solution n°6 : Être Green !

 

À commencer par le choix du papier. Dans le cas où la réalisation des faire-part se fait via le net, nous recommandons de privilégier des plateformes qui proposent du papier recyclé, voire de l’encre naturelle.

 

Autrement, il est tout à fait possible de demander au graphiste et/ ou à l’imprimeur d’utiliser ce type de supports pour un résultat plus écologique.

Notre chouchou : le papier à ensemencer !

 

Mieux que du papier compostable, une fois plantés vos faire-part deviennent de jolies fleurs des champs. Si c’est pas une invitation éco-responsable ça ?!

 

Oh et n’oubliez pas les timbres vert ;-)

Consommer mieux n’est pas l’apanage des gens aisés. Cela suggère des concessions qui font faire des économies !

By @UnePincéeDamour -

Wedding planner Lille

logo.png
Ziwa.png